Les bloggers de François

Politique, échanges, amitié
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionLe site officiel

Partagez | 
 

 Ingrid Betancourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
AuteurMessage
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 2:52

Raul Reyes, numéro deux des Farc, tué par l'armée colombienne en Equateur


BOGOTA (AFP)


Un coup de téléphone satellitaire de Raul Reyes et un informateur de l'armée ont permis de localiser avec précision le camp où vivait en territoire équatorien le numéro deux des Farc, a révélé à l'AFP une source militaire.

"Deux facteurs ont été déterminants pour cette réussite: d'un coté, les écoutes permanentes des Farc qui nous ont permis grâce à une communication de Reyes sur son son satellitaire de le localiser approximativement. Et un informateur qui nous a fourni la localisation exacte du chef guérillero", a précisé l'informateur qui a requis l'anonymat.

Selon cette même source, "Reyes a été blessé à la cuisse droite lors des premiers bombardements aériens. Puis il a été tué par les commandos, alors que quatre rebelles de sa garde personnelle tentaient de l'évacuer".

Un correspondant de l'AFP, qui a rencontré Reyes dans cette même région, a indiqué que ce dernier était entouré d'un dispositif de sécurité très élaboré.


http://afp.google.com/article/ALeqM5jt9NlYELSOL2kUatvT183YxO3iLA


--------

Gouvernement vénézuélien : L'assassinat de Raul Reyes est ''une gifle'' à ceux qui se sont efforcés de promouvoir la paix en Colombie


TeleSUR _ 01/03/08


Le ministre des relations extérieures du Vénézuéla, Nicolás Maduro, a assuré ce samedi que l'assassinat du guerillero Raúl Reyes "est une gifle" pour tous ceux qui se sont efforcés à conclure un accord humanitaire. Le diplomate a considéré, au nom du Gouvernement du Vénézuéla, que l'événement place "un nouvel obstacle de grande dimension" dans le processus de paix colombien.


http://www.telesurtv.net/secciones/noticias/nota/24968/gobierno-venezolano-asesinato-de-reyes-es-una-bofetada-a-quienes-se-han-esforzado-por-la-paz-en-colombia/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 3:42

Interview de Raul Reyes datant de juin 2006


Extrait:

Toutes les guérillas d’Amérique centrale ont déposé les armes et se sont réinsérées dans la vie politique légale. Pourquoi pas en Colombie ?

Raul Reyes. Il n’y a pas d’autres manières de lutter. Lorsque les FARC ont signé un accord de paix en 1984, avec le gouvernement de Belisario Betancur, nous avons lancé l’Union patriotique, avalisée par le gouvernement. L’ultradroite, celle-là même qui gouverne avec Uribe, a assassiné les dirigeants de l’UP à commencer par Jaime Pardo Leal et Bernardo Jaramillo, candidats à la présidentielle, sans compter les milliers de militants tués. Les FARC ne luttent pas pour elles. Nous demandons des solutions aux problèmes qui affectent la société colombienne, exclue de l’exercice du pouvoir, réprimée par l’appareil d’État, exploitée par les multinationales et l’appareil gouvernemental. Pour les FARC, les armes, imposées par nos ennemis, sont un moyen pas une fin. Nous aspirons plus tôt que tard à une Colombie différente, à un gouvernement pluraliste de réconciliation nationale.


http://www.humanite.fr/2006-06-27_International_-Nous-aspirons-a-la-reconciliation-mais-le-president-Uribe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 5:27

Une opération militaire colombienne au Venezuela serait "une cause de guerre"


CARACAS
- Le président vénézuelien Hugo Chavez a estimé samedi que si la Colombie montait une opération militaire au Venezuela comme l'attaque ayant provoqué la mort du numéro deux de la guérilla des Farc Raul Reyes en Equateur, ce serait "une cause de guerre" entre les deux pays.

"Réfléchissez y bien président (Alvaro) Uribe, ne vous avisez pas à faire de même sur ces terres, car se serait un casus belli, une cause de guerre", a lancé Hugo Chavez à l'adresse de son homologue colombien, lors d'une rencontre au palais présidentiel de Miraflores à Caracas.

Selon le chef de l'Etat vénézuélien, "le gouvernement de Colombie a reconnu une incursion, une violation de l'espace d'un pays voisin de manière irresponsable. C'est préoccupant".

L'armée colombienne a annoncé samedi avoir tué en territoire équatorien Raul Reyes, le numéro deux des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), le plus dur échec jamais infligé à la guérilla marxiste.

http://www.romandie.com/ats/news/080302012424.i3trrgcg.asp



---------


Un journal colombien montre des photos du cadavre de Reyes

Agence France-Presse

Bogota


Un journal colombien a publié samedi soir quatre photographies du cadavre du numéro deux de la guérilla des Farc, Raul Reyes, 59 ans, tué samedi en territoire équatorien par l'armée colombienne.

L'édition électronique du quotidien de Bogota, El Tiempo, a diffusé des images crues sur lesquelles on peut voir Reyes, le corps ensanglanté, portant un t-shirt frappé de l'effigie du leader des Farc, Manuel Marulanda, alias «Tirofijo».


suite ici:

http://www.cyberpresse.ca/article/20080301/CPMONDE/80301112/5024/CPDMINUTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 6:06

L'Équateur rappelle pour consultations son ambassadeur en Colombie suite à l'incursion militaire qui a tué à Raúl Reyes


TeleSUR _ 01/03/08

L'Équateur rappellera pour consultations son ambassadeur en Colombie après l'incursion non autorisée de troupes colombiennes dans son territoire l'aube de ce samedi, pour bombarder le campement où se trouvait le commandant des Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie (FARC) Raúl Reyes qui a provoqué le décès de ce dernier et de 17 guérilleros, a a par ailleurs précisé le président Rafaël Correa.

Quito enverra aussi une note de protestation à Bogota.

Auparavant le président de la Colombie, Álvaro Uribe, avait dit assumé toute la responsabilité de ce qui était arrivé.


http://www.telesurtv.net/secciones/noticias/nota/24974/ecuador-llama-a-consultas-a-su-embajador-en-colombia-por-incursion-militar-que-mato-a-raul-reyes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 6:11

Quito rappelle pour consultation son Ambassadeur en Colombie


QUITO - Le président équatorien Rafael Correa a rappelé samedi soir pour consultation son ambassadeur en Colombie à la suite de l'incursion de l'armée colombienne sur son territoire qui s'est soldée par la mort du numéro deux des Farc (marxiste) Raul Reyes.

Selon M. Correa, son homologue Alvaro Uribe "a été encore une fois trompé (ndlr: par son armée) ou a menti au gouvernement équatorien".
L'Equateur "ne permettra plus d'outrages du gouvernement colombien et nous sommes prêts à aller jusqu'aux ultimes conséquences", a affirmé M. Correa lors d'une conférence de presse.

Le président colombien Alvaro Uribe avait eu un entretien téléphonique samedi matin sur cette question avec Rafael Correa.


http://www.romandie.com/ats/news/080302025232.yqvdemlb.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 7:41

Raul Reyes, le numéro deux fut le porte-parole de la guérilla marxiste colombienne. Il a été tué samedi à l’aube dans une opération des forces de sécurité de Bogota sur la frontière équatorienne. Avec lui est également tombé un des commandants les plus populaires des FARC, le compositeur Julian Conrado.

Julian Conrado canta "Arando la Paz" sur youtube:

http://video.google.fr/videoplay?docid=2901779049275539155&q=Julian+Conrado.&total=6&start=0&num=10&so=0&type=search&plindex=0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 8:25

Indications du président équatorien

Le président Correa a envoyé son armée dans la zone où se sont déroulés les combats. Les soldats ont trouvé quinze cadavres de guérilleros et deux femmes blessées dans un campement improvisé des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) à deux kilomètres en territoire équatorien près de la frontière.

"Mais ces cadavres étaient en sous-vêtements, en pyjamas, ce qui revient à dire qu'il n'y a pas eu de poursuite à chaud et que les FARC ont été bombardés et massacrés pendant qu'ils dormaient", a affirmé M. Correa.


http://www.edicom.ch/fr/news/international/l-equateur-rappelle-pour-consultation-son-ambassadeur-en-colombie_1188-5007068
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
force_hyeres
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 3619
Age : 59
Localisation : HYERES
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 12:59

Merci JP pour ces notes. C'est effectivement très préoccupant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://modemvarois.over-blog.com/
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 13:52

Le président équatorien Correa a rappelé son ambassadeur, les faits ayant eu lieu sur son territoire. Chavez, à son tour, menace Uribe s'il se produit des incursions sur le territoire vénézuélien. La situation est tendue.

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 19:30

Les FARC demandent de poursuivre la recherche d'un accord



02/03/2008


Après la mort de leur numéro deux, Raúl Reyes, et autres 16 membres, les FARC ont demandé un "effort en faveur d'un échange humanitaire".


Ce serait, selon eux, "le meilleur hommage aux camarades tombés au combat".

La guérilla colombienne des FARC (Forces armées révolutionnaires colombiennes) a annoncé dimanche que la mort de son numéro deux, Raul Reyes, dans une opération menée samedi par Bogota, ne doit pas affecter la recherche d'un "accord humanitaire" concernant les otages.
Il s'agit de la première déclaration des FARC, divulguée sur Internet, après l'annonce de la mort de Raúl Reyes et d'autres 16 guérilleros.


"Nous invitons à [maintenir] la fermeté révolutionnaire, à ne pas abandonner l'effort en faveur d’un échange humanitaire, à continuer notre proposition de paix et de construction d'une démocratie effective avec justice sociale", a annoncé le groupe guérillero dans son message.


suite ici:


http://www.eitb24.com/article/fr/B24_88809/international/COLOMBIE-Les-FARC-demandent-poursuivre-recherche-dun-accord/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 20:39

Discours de Chavez à propos de l'assassinat de Raul Reyes (en direct)

http://www.telepuertovirtual2.tv/telesurdsl

http://www.alopresidente.gob.ve/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 21:06

Chavez mobilise contre la Colombie



Le président vénézuélien Hugo Chavez a ordonné à l'armée de déplacer dix bataillons à la frontière entre le Venezuela et la Colombie. Il a également ordonné le retrait de l'ensemble du personnel diplomatique de son ambassade à Bogota, au lendemain de l'incursion militaire colombienne contre la guérilla des Farc en Equateur.

Source : AFP


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/03/02/01011-20080302FILWWW00124-chavez-proteste-contre-la-colombie.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 21:20

JP a écrit:
Discours de Chavez à propos de l'assassinat de Raul Reyes (en direct)

http://www.telepuertovirtual2.tv/telesurdsl


Rien à voir avec le sujet, cette vidéo. Le récit de cette femme qui s'est fait violer, vu l'accent probablement une mexicaine, est bien sûr émouvant.... Puis le type qui raconte ses aventures avec des mineures, en termes crus, est vraiment hors sujet. Merci à l'avenir de vérifier vos liens avant de les poster.

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 21:37

Vous vous êtes connectée un peu tard...Chavez a bien tenu un discours sur cette antenne qui est résumé ci dessus mais là effectivement il s'agit d'un autre programme..

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 21:43

Telesur est une chaine latino américaine d'information...On y a des JT toutes les heures...des direct sur les évènements du continent latino..mais également des reportages...des débats..

Telesur diffuse depuis hier différents entretiens avec les otages libérés par les FARC..

La mère d'Ingrid Betancourt vient souvent y donner son point de vue..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 22:16

En matière d'infos, on n'est jamais trop prudent. En matière d'infos, on n'est jamais trop précautionneux. Le sujet est suffisamment brûlant pour que l'on vérifie ses liens avant de les poster.

Telesur est connu ici aussi Very Happy Very Happy

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 22:43

Si vous regardez la maintenant tout de suite vous aurez le témoignage..d'un otage libéré Mr Beltran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 23:11

Hier, samedi 1er mars 2008, le gouvernement colombien annonçait la mort au combat de Raúl Reyes, le numéro 2 des FARC, et de son épouse Olga Marín, la fille du numéro 1 des FARC, Manuel Marulanda.
Ces combats s'étant déroulés en territoire équatorien, le président Rafael Correa a adressé une note de protestation à son homologue colombien, Alvaro Uribe, en même temps qu'il déplaçait des troupes à la frontière entre les deux pays.
De son côté, visiblement hors de lui, le président Chavez traitait l'ensemble du gouvernement colombien de narcotrafiquants à la solde de Bush et de bande d'assassins.
À propos des affrontements entre les forces armées colombiennes et la guérilla des FARC qui s'étaient déroulés en territoire équatorien, le président du Venezuela soulignait d'un ton menaçant : « ne t'avise pas de faire cela au Venezuela, Alvaro, ce serait la guerre ! »
Et aujourd'hui, tandis que la population colombienne célébrait la mort du numéro 2 des FARC comme une grande victoire militaire, Hugo Chavez imposait une minute de silence à son pays en mémoire du vaillant combattant Raúl Reyes, lâchement assassiné par le gouvernement colombien !
Ensuite, le président du Venezuela a ordonné à son chef d'état-major de déplacer dix bataillons à la frontière entre les deux pays et a mis en alerte ses forces aériennes composées principalement de chasseurs de combat russe de type Sukhoi Su-30.
Daniel Ortega, président du Nicaragua, pays actuellement en dispute avec la Colombie à propos du tracé de la frontière entre les deux États au large de l'archipel colombien de San Andrés, a immédiatement pris la parole pour soutenir son ami et allié de Caracas.
Le bruit et la fureur succéderont-ils à la minute de silence de Hugo Chavez ? Le thème de la libération d'une quarantaine d'otages détenue par les FARC, raison pour laquelle le président du Venezuela avait pu intervenir comme médiateur en Colombie, va-t-il dégénérer en conflit armé entre les deux pays ?
----------

SOS pour Ingrid Betancourt



Colombie . Les appels à la libération de l’ancienne sénatrice se multiplient.

La famille d’Ingrid Betancourt a lancé jeudi à Paris un SOS, désespéré, pour sauver l’otage franco-colombienne « au bord de la mort », alors que le président Nicolas Sarkozy réclamait depuis l’Afrique du Sud sa libération « sans délai » à la guérilla des FARC, proposant même d’aller sur place. Ces appels ont été relayés hier par les comités de soutien à Ingrid Betancourt et par le gouvernement espagnol.

Ingrid Betancourt, d’après le témoignage de Luis Eladio Perez libéré mercredi, estime que les négociations pour les échanges d’otages en Colombie devaient se dérouler sous l’égide de la convention de Genève avec en préalable la reconnaissance politique des FARC. S’exprimant depuis Caracas, l’ancien compagnon de détention d’Ingrid Betancourt a dit lui être redevable (« Je dois ma vie à Ingrid ») et a précisé que malgré sa maladie (une hépatite B) l’ancienne sénatrice fournissait « un immense effort ».

Le président Chavez, a proposé jeudi qu’un groupe de pays amis latino-américains reçoive des responsables colombiens et des FARC afin de négocier la remise en liberté de tous les otages détenus par la guérilla. Il a assuré que les gouvernements français, brésilien, argentin et équatorien appuyaient sa volonté d’accroître la pression internationale.

Jusqu’ici le président colombien Alavaro Uribe refuse de céder aux exigences de la guérilla, (zone de démilitarisation pour un échange humanitaire). « Uribe va devoir changer sa position, parce que nous allons l’y obliger », a affirmé Chavez. Il n’est pas le seul à le prier d’agir. Consuelo Gonzalez, otage libérée en janvier dernier, se trouvait jeudi aux côtés de la famille Betancourt à Paris. Elle a supplié en pleurs : « Président Uribe, donnez-nous la main pour que mes compagnons retrouvent la vie. S’il vous plaît. Ne les laissons pas mourir… ».


-----------

Crise diplomatique entre la Colombie et ses voisins après l'élimination de Reyes



BOGOTA (AFP) — Une crise diplomatique a éclaté dimanche entre la Colombie et ses voisins d'Equateur et du Venezuela après l'opération menée samedi par l'armée colombienne en territoire équatorien contre la guérilla marxiste des Farc.

Le président vénézuélien Hugo Chavez a ordonné la fermeture de l'ambassade de son pays à Bogota. Son homologue équatorien Rafael Correa avait rappelé son ambassadeur la veille, après l'incursion militaire qui a causé la mort de 17 guérilleros, dont le numéro 2 des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Raul Reyes.

"J'ordonne le retrait immédiat de tout notre personnel de l'ambassade à Bogota. Que l'on ferme l'ambassade", a déclaré M. Chavez qui a annoncé l'envoi de "dix bataillons à la frontière".

"Que l'aviation militaire se déploie, nous ne voulons pas la guerre mais nous ne permettrons pas à l'empire ni à son petit chien de venir nous affaiblir", a lancé M. Chavez, en allusion aux Etats-Unis et au président colombien Alvaro Uribe.

Au cours de son programme télévisé 'Allô President", il a qualifié Raul Reyes de "bon révolutionnaire", tout en traitant M. Uribe de "criminel" à la tête d'un "Etat terroriste".

Les autorités de Quito ont elles aussi dénoncé énergiquement l'incursion des militaires colombiens . La Colombie a commis "la violation la plus grave de la souveraineté" de l'Equateur de ces dernières années, a affirmé dimanche le ministre équatorien de l'Intérieur Gustavo Larrea.
Une délégation ministérielle équatorienne a été dépêchée dimanche par le président Rafael Correa dans le camp des Farc, où s'est produit le raid. "Nous voulons aussi savoir avec exactitude quelles ont été les armes utilisées" dans cette opération, a déclaré le ministre de la Défense, Wellington Sandoval.

Ce dernier a également précisé que l'armée équatorienne avait été placée en état d'alerte après la protestation officielle transmis par Quito à Bogota.

Samedi soir, le président Correa a accusé son homologue colombien Alvaro Uribe de lui avoir menti en présentant cette opération militaire comme une action de "poursuite à chaud".

M. Correa a précisé que les militaires équatoriens dépêchés sur place "ont trouvé des cadavres de guérilleros en sous-vêtements, en pyjamas, ce qui revient à dire qu'il n'y a pas eu de poursuite à chaud et qu'ils ont été bombardés et massacrés pendant qu'ils dormaient".

Les soldats équatoriens ont secouru dimanche deux jeunes femmes, seuls rescapés du raid colombien. Elles ont été transportées en hélicoptère dans une caserne voisine où leur "état est stable", a indiqué le capitaine Diego Quiñónez, porte-parole du bataillon responsable de la zone.
Pour l'instant, le gouvernement colombien fait le dos rond et nie avoir violé la souveraineté de l'Equateur.


"La Colombie n'a pas violé la souveraineté (équatorienne) mais a agi en accord avec le principe de légitime défense", a soutenu dimanche le ministère colombien des Affaires étrangères dans un communiqué.


suite ici:


http://afp.google.com/article/ALeqM5hpRcwL2PtH_VsCtBXLtB13mx685Q
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 23:19

A propos des accusations de Chavez concernant Uribe !!!



---------



ARTICLE DATANT DE JANVIER 2008





Colombie - Quelques vérités sur Alvaro Uribe, par Nicolas Joxe





Difficile de ne pas réagir à l’article de Jacques Thomet "La vérité sur les FARC sort enfin" (Le Monde, 9 janvier). Pour qui connaît un tant soit peu la situation colombienne, sa lecture ne peut que provoquer stupeur et colère. Dressant un portrait particulièrement élogieux d’un président colombien qui aurait tout tenté pour libérer les otages aux mains des FARC, l’auteur y lance des accusations contre la famille d’Ingrid Betancourt.



Selon cet ancien directeur de l’AFP en Colombie, le président Alvaro Uribe Velez aurait été victime d’une opération de "diabolisation" orchestrée par le gouvernement et les médias français. La famille d’Ingrid Betancourt est accusée d’avoir constamment "vilipendé" le président colombien tout en dédouanant la guérilla de sa responsabilité dans les enlèvements de civils. Qui peut croire que la famille d’Ingrid Betancourt n’a jamais condamné la cruauté et l’injustice des FARC ? Tout au long de ces années, les proches de l’ancienne sénatrice franco-colombienne ont toujours dénoncé cette pratique abjecte des enlèvements. Les FARC ont depuis longtemps perdu tout crédit politique en généralisant les kidnappings.



Personne ne conteste cette dérive criminelle de la guérilla, qui commence dans les années 1980 quand elle décide de se financer grâce à l’argent du trafic de drogue qui inonde le pays. Les FARC se coupent alors du reste de la société colombienne, leur projet révolutionnaire laisse place à une lutte purement militariste. Ce combat pour accroître leur emprise territoriale s’accompagne dès lors de violations massives des droits de l’homme. Aujourd’hui, personne ne défend sérieusement la vision d’une guérilla "romantique" en Colombie. L’épisode du petit Emmanuel est un exemple supplémentaire du cynisme dont est capable ce mouvement. Cette vérité sur les FARC n’a donc jamais été occultée, comme le prétend Jacques Thomet, qui tente de faire apparaître le président colombien comme un démocrate exemplaire, victime des mensonges des FARC relayés à l’étranger par la famille Betancourt et les autorités françaises.

Mais cette présentation de la situation colombienne, véritable panégyrique pro-Uribe, ne résiste pas à l’examen. Pour s’en convaincre, il faut revenir sur le parcours du président colombien.





Car, contrairement à la thèse qu’avance Jacques Thomet, la violence politique qui ravage la Colombie ne se résume pas aux seules FARC. Depuis vingt ans, sous prétexte de lutter contre la guérilla, des milices paramilitaires d’extrême droite ont commis des crimes de masse contre la population. Ces derniers mois, des fosses communes ont été découvertes dans toutes les régions du pays. Le procureur général de Colombie a affirmé qu’elles pourraient contenir les restes de près 10 000 civils assassinés par ces groupes paramilitaires.



Leaders populaires, syndicalistes, juges, défenseurs des droits de l’homme, journalistes : les paramilitaires se sont attaqués à toute forme d’opposition politique ou sociale avec une cruauté inouïe. La presse colombienne a révélé comment les chefs paramilitaires ont généralisé la torture en formant leurs hommes à démembrer vivantes leurs victimes.



Les derniers rapports d’enquête d’Amnesty International, de Human Rights Watch ou de la FIDH montrent comment les forces de sécurité colombiennes ont encadré, coordonné, voire participé, aux massacres paramilitaires. Les témoignages des victimes sont concordants, massifs, accablants. Des officiers supérieurs de l’armée ont "sous-traité" aux milices le soin de mener cette guerre "sale" en toute impunité.



Mais les paramilitaires ne se sont pas cantonnés à ce travail de répression, ils ont bâti une redoutable organisation mafieuse qui contrôle l’essentiel du trafic de cocaïne vers les Etats-Unis et l’Europe. En s’infiltrant dans l’appareil d’Etat, les paramilitaires ont pu faire prospérer leur trafic et généraliser le détournement de fonds publics grâce à la complicité d’une partie de la classe politique au pouvoir.



Or ce qu’omet de dire Jacques Thomet dans son article, c’est que la carrière du président Uribe est étroitement liée à cette expansion du narco-paramilitarisme. Dans un rapport de la DIA (Defense Intelligence Agency) datant de 1991, les services de renseignement militaire américains présentaient Alvaro Uribe Velez, alors sénateur au Congrès, comme un "politicien collaborant avec le cartel de Pablo Escobar aux plus hauts niveaux du gouvernement". Quelques années plus tard, en tant que gouverneur de la région de Medellin, Alvaro Uribe Velez autorise la formation de coopératives de sécurité privée servant en réalité de couverture légale à des groupes paramilitaires peuplés de tueurs de la mafia.



Dans son article, Jacques Thomet écrit que le père du président colombien a été abattu par les FARC. Certes, mais pourquoi ne mentionne-t-il pas que ce dernier était lié à certains parrains de la drogue du cartel de Medellin, que l’on a retrouvé un hélicoptère appartenant à la famille Uribe dans un immense laboratoire de cocaïne ? Pourquoi ne pas rappeler que l’ancien chef des services de renseignement, un proche du président Uribe, est actuellement détenu pour sa collaboration active avec les paramilitaires ? Pourquoi omettre le fait que les paramilitaires ont joui du soutien de larges secteurs de la classe politique colombienne ? Cette année, malgré les menaces, les juges de la Cour suprême ont ordonné l’arrestation de quatorze députés et sénateurs. Tous sont des proches du président Uribe. Ils sont accusés d’avoir truqué des scrutins électoraux, ordonné des assassinats et servi les intérêts des groupes paramilitaires depuis le Parlement.



Depuis 2005, le président Uribe a tout mis en oeuvre pour parvenir à une amnistie générale des paramilitaires en adoptant la loi dite de justice et paix. Cette législation prévoit, en effet, pour les responsables de ces crimes contre l’humanité des peines dérisoires en échange de leur démobilisation.



La situation colombienne est complexe, sa violence, multiforme, parfois difficile à décrypter. Mais présenter la guérilla comme le "diable" et tenter de blanchir un président colombien compromis dans l’entreprise criminelle du paramilitarisme est quelque chose d’inacceptable.

Exiger la libération d’Ingrid Betancourt et de tous les otages retenus dans des conditions inhumaines par la guérilla ne peut servir à exonérer l’Etat colombien de sa responsabilité dans le déchaînement de violence existant dans le pays.





Nicolas Joxe, réalisateur, est l’auteur du documentaire "Ils ont tué un homme. Crimes paramilitaires en Colombie". (Diffusion Arte 2005.)



http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1020249&clef=ARC-TRK-NC_01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Dim 2 Mar 2008 - 23:36

Et devant cette avalanche d'extraits de presse, cher JP, quel est votre opinion personnelle sur la situation en Colombie, sur les chances de voir libérer les otages? J'aimerais bien la connaître. Very Happy

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: a   Lun 3 Mar 2008 - 0:48

La colombie vit une guerre civile depuis de nombreuses années...On peut faire remonter l'origine du conflit à l'assassinat du leader politique Jorge Eliécer Gaitan en 1948...par l'oligarchie conservatrice du pays.

A partir de ce moment naissent de nombreuses guerillas disparatent et face à elles se met en place des escadrons de la mort...Dans les années 60 les guerillas se sructurent..Naissent ainsi les FARC (marxistes), l'ELN (guévariste), EPL (maoistes) et enfin les M19 (guerilla de gauche réclamant plus de démocratie)

La guerre avec des périodes plus ou moins intensives n'a jamais cessé depuis..même si certaines guerillas ont déposé les armes comme le M19 notamment.

A celà il faut ajouter la corruption de la classe politique colombienne, le narco trafique qui ronge toute la société....le narco/paramilitarisme bras armé officieux d'une certaine classe politique colombienne dont est issu l'actuel président Uribe....

Enfin le rôle des Etats Unis qui à travers le plan colombie, sous prétexte de lutte contre le narco-trafic, se transforme en lutte exclusive contre la guerilla qui est la conséquence du mal qui ronge le pays...mais ce plan s'attaque nullement aux causes du conflit...la pauvreté et les injustices sociales criantes..

Depuis 1998, l'arrivée au pouvoir de Chavez au vénézuéla dont l'idéologie est proche de celle des FARC...va quelque peu modifié la donne géopolitique de la région...Malgré tout au départ, Chavez était peu entraint à vouloir dialoguer publiquement avec la guérilla...Mais face à la pression de pays comme la france, Chavez s'est petit à petit introduit dans le dossier "Betancourt" avec des résultats concluant (6 otages libérés unilatéralement)..Les FARC ont confiance en Chavez et ce dernier les considère petit à petit contre des interlocuteurs crédibles..ce qui suscite un dialogue de confiance entre les 2 parties...

Simplement tout ça n'est pas du gout d'Uribe qui mène une lutte sans merci contre la guérilla avec le soutien de Washington...alors qu'il amnistie en même temps à tour de bras les exactions des groupes paramilitaires...

Chavez est la bete noire des USA et pour rien au monde ils ne veulent que son influence continue de s'étendre en amérique latine...aussi pour eux le fait que Chavez réussise à promouvoir un processus de paix (avec libérations d'otages etc..) est impensable...Ils vont donc tout faire pour le discréditer en supportant de toute leur force Uribe dans "le bras de fer" politique qu'il a actuellement avec Chavez...Ce "jeu" géopolitique se traduit par mort de Raul Reyes d'un côté...les libérations d'otages de l'autre...

Ce qui me permet malgré tout d'espérer, c'est que la guerilla sera obligé un moment ou un autre de libérer Ingrid à un moment opportun sur le plan politique...et vu le contexte actuel...je pense que ça ne devrait pas trop tarder...Mais pour ça, il leur faudra la garantit que la france et la communauté internationale ne laissera pas tomber la colombie une fois Ingrid libérée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Lun 3 Mar 2008 - 1:01

Tensions entre le Venezuela et la Colombie: la France appelle les parties "à la retenue"

AP | 02.03.2008 | 21:38



Face à l'annonce du président Hugo Chavez d'un déploiement de troupes vénézuéliennes sur la frontière avec la Colombie, la France a appelé dimanche tous les acteurs de la région "à la retenue".
"Face à la montée des tensions dans la région andine, particulièrement entre le Venezuela, la Colombie et l'Equateur, le ministère de Affaires étrangères et européennes lance un appel à la retenue", pouvait-on lire dans un communiqué du Quai d'Orsay diffusé dimanche soir.


suite ici:


http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20080302.FAP9991/tensions_entre_le_venezuela_et_la_colombie_la_france_ap.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Lun 3 Mar 2008 - 1:39

JP a écrit:


Chavez est la bete noire des USA et pour rien au monde ils ne veulent que son influence continue de s'étendre en amérique latine...aussi pour eux le fait que Chavez réussise à promouvoir un processus de paix (avec libérations d'otages etc..) est impensable...Ils vont donc tout faire pour le discréditer en supportant de toute leur force Uribe dans "le bras de fer" politique qu'il a actuellement avec Chavez...Ce "jeu" géopolitique se traduit par mort de Raul Reyes d'un côté...les libérations d'otages de l'autre...

Ce qui me permet malgré tout d'espérer, c'est que la guerilla sera obligé un moment ou un autre de libérer Ingrid à un moment opportun sur le plan politique...et vu le contexte actuel...je pense que ça ne devrait pas trop tarder...Mais pour ça, il leur faudra la garantit que la france et la communauté internationale ne laissera pas tomber la colombie une fois Ingrid libérée..

Chavez est la bête noire des USA parce qu'il a du pétrole, d'une part. D'autre part, je pense que la diplomatie étasunienne se fout du tiers comme du quart du sort de ces pauvres bougres pris en otage pas les FARC. Je trouve étrange votre façon de mettre en avant la mort de Raul Reyes comme facteur d'action, alors que celle-ci ne s'est produite qu'avant-hier en territoire equatorien qui plus est.

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Lun 3 Mar 2008 - 6:27

L'Equateur annonce l'envoi de soldats à la frontière colombienne


Comme le Venezuela, l'Equateur a annoncé le déploiement de troupes supplémentaires à la frontière colombienne. Son président Rafael Correa a accusé Bogota d'avoir délibérément enfreint la souveraineté de son pays en attaquant un campement des FARC en territoire équatorien.

Evoquant l'élimination samedi par l'armée colombienne du numéro deux des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) Raul Reyes, le chef de l'état a qualifié de "mensonge" la version du président colombien Alvaro Uribe et "d'assassinats" l'opération des militaires colombiens.

Il a annoncé son intention de faire appel devant la communauté internationale pour condamner cette "violation de la souveraineté de son pays". M. Correa a ajouté que l'ambassadeur colombien à Quito avait été expulsé. Il avait déjà retiré dimanche le personnel diplomatique de son ambassade à Bogota.

Le président vénézuélien Hugo Chavez quant à lui ordonné dimanche à des bataillons de blindés de faire mouvement vers la frontière colombienne.

L'armée colombienne a annoncé samedi qu'elle avait tué le numéro deux du mouvement rebelle lors d'une attaque contre un camp dans la jungle équatorienne.

Hugo Chavez, qui a un rôle de médiateur auprès de la guérilla marxiste sans l'accord de Bogota, a averti qu'une opération similaire au Venezuela constituerait une "cause de guerre".


[url=http://www.romandie.com/infos/ats/displ … te=phf0039]http://www.romandie.com/infos/ats/displ … te=phf0039[/url]



-----------


L'Equateur ordonne l'expulsion de l'ambassadeur de Colombie


AP | 03.03.2008 | 03:49



L' Equateur a ordonné dimanche l'expulsion immédiate de l'ambassadeur de Colombie, après les incidents à la frontière entre ce pays andin et la Colombie qui ont provoqué la mort du n°2 des FARC, a annoncé le président Rafael Correa.

Lors d'une conférence de presse, il a estimé que "le territoire équatorien a été outragé et bombardé par une attaque aérienne suivie d'une incursion des troupes (de ce pays)" et c'est pourquoi "j'ai décidé l'expulsion immédiate de l'ambassadeur de Colombie en Equateur (Carlos Holguin)".

"Devant la gravité des faits, j'ai ordonné la mobilisation des troupes à la frontière et j'ai convoqué pour demain le Conseil de sécurité nationale", a ajouté le président équatorien. AP



http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/ameriques/20080303.FAP0033/lequateur_ordonne_lexpulsion_de_lambassadeur_de_colombi.html


----------------


Bogota accuse le président Correa "de compromis" avec les Farc


BOGOTA - Le gouvernement colombien a accusé dimanche soir à Bogota le président d'Equateur Rafael Correa de "compromis" avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc - guérilla marxiste).


La saisie par l'armée colombienne des ordinateurs de Raul Reyes, tué samedi en territoire équatorien, a prouvé que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) avaient conclu "des compromis" avec le président Rafael Correa, a-t-on indiqué de même source.

Peu auparavant Rafael Correa venait d'annoncer l'expulsion de l'ambassadeur colombien à Quito et indiquait avoir massé des troupes sur sa frontière nord, avec la Colombie.


http://www.romandie.com/ats/news/080303030930.gu6vlf5z.asp


-----------


L' Armée équatorienne a porté secours à deux guérilleras blessées dans le bombardement qui a tué à Raúl Reyes

Selon le rapport de TeleSUR, les guérilleras, dont une agée de 19 ans, ont été transférées en hélicoptère pour soins médicaux sous protection militaire équatorienne. De plus, le Gouvernement d'Équateur a envoyé à l'emplacement des bombardements une mission ministérielle à la recherche de preuves qui clarifient les faits de la violation du territoire souverain par la Colombie.


Quito, 02 mars 2008



L'Armée de la république équatorienne a porté secours à deux guérilleras blessées par le bombardement mené par les Forces Armées colombiennes, en territoire équatorien, pour assassiner le commandant des FARC, Raúl Reyes. Une des femmes blessée, agée de 19 ans, a été transférée, en hélicoptère, depuis le lieu des faits jusqu'à la Base d'Opérations Spéciales ,de la province de Sucumbíos (au nord est de l'Équateur).

La combatante sera emmenée à un hôpital de la zone, sous surveillance militaire, a rapporté le correspondant de TeleSUR en Equateur, Vladimir Carrillo. Selon Carrillo, le Gouvernement d'Équateur a envoyé à l'emplacement des bombardements une mission ministérielle à la recherche de preuves qui clarifient les faits.

Selon le rapport de Carrillo, ils "ont oeuvré dans la zone de Santa Rosa, habité par des paysans, ce qui suscite l'inquiétude pour les citoyens équatoriens de la région vu les évènements de la nuit précédente qui ont provoqué la mort de Raúl Reyes et de 16 autres combatants des FARC".


"Dans la région frontalière, les paysans assurent que les bombardements ont été assez de forts, et qu'on a utilisé plus de cinq aéronefs colombiens pour viser les guerilleros" a rapporté Carrillo. Samedi le ministre de la Défense colombien, Juan Manuel Santos, a confirmé le décès du guerillero des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) Luis Edgar Devia, mieux connu sous le nom de Raúl Reyes, qui a été assassiné par l'Armée de ce pays pendant une opération entamée dans le département du Putumayo (sud colombien), avec des incursions en territoire équatorien. La version colombienne disait que la mort de Reyes avait été constatée "suite à des combats" ; et que les troupes avaient fait des incursions en équateur car elles étaient sous le feu des FARC, qui c'était réfugiés en territoire équatorien fuyant les combats.

Le gouvernement équatorien a réfuté cette version en constatant, suite à des expertises, que les guérilleros avaient été "massacrés" ; durant leur sommeil, c'est-à-dire, il n'y a donc eu aucun combat. Le président équatorien, Rafaël Correa, a accusé la Colombie d'avoir violé la souveraineté de son pays, dans un acte qu'il a considéré comme une agression; la pire de l'histoire de son pays.


http://pazcolombie.blog.20minutes.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JP
Future star
Future star


Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   Lun 3 Mar 2008 - 7:29

Bogota étudiera avec des experts américains le contenu des ordinateurs de Raul Reyes


BOGOTA
- Le gouvernement du président colombien Alvaro Uribe étudiera le contenu des ordinateurs du numéro deux des Farc Raul Reyes, tué mercredi en Equateur, en collaboration avec les services de renseignement des Etats-Unis, a annoncé dimanche soir à Bogota la présidence dans un communiqué.

"Le gouvernement colombien évalue avec l'appui des Etats-Unis les informations importantes découvertes dans le campement des Farc" en Equateur, selon le communiqué.

"Une importante documentation et la correspondance personnelle (ndlr: de Raul Reyes) ont été saisies, ainsi que trois ordinateurs contenant des informations historiques sur le secrétariat (organe dirigeant) des Farc", précise le communiqué.

Les services de renseignements colombiens feront appel à l'expertise "des agences fédérales des Etats-Unis", indique-t-on de même source.


suite ici:


http://www.romandie.com/ats/news/080303023725.aokxcpcz.asp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ingrid Betancourt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ingrid Betancourt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» ingrid, maman berjalienne
» Recherche photo
» La passion de la Normandie... et des livres.
» Dentiste à partir de quel âge ?
» Les repoussoirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les bloggers de François :: Politique :: Politique étrangère-
Sauter vers: