Les bloggers de François

Politique, échanges, amitié
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionLe site officiel

Partagez | 
 

 Synthèse de Chimel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:40

J’ai testé pour vous… les biocarburants. Ou plutôt, j’ai essayé de faire le tour de cette question, en me basant sur le programme présidentiel de François Bayrou, sur les nombreux commentaires (souvent de qualité) publiés sur le site et sur quelques autres sources fiables. Le but est de vous informer et de faire des suggestions concrètes pour le programme du MD.

Alors moi je vous ai fais ça à la manière Chimel… Je me suis dit qu’il serait plus sympa de présenter cette matière ardue sous la forme d’une sorte de ‘dialogue socratique’, avec les questions qu’on se pose en général et les réponses. Ça rend la lecture plus agréable et en même temps, pour tous ceux d’entre vous qui feront campagne sur le terrain, vous avez tout de suite les réponses à donner aux questions les plus fréquemment posées. Est-ce que c’est pas pratique, ça ?

Maintenant, si vous préférez un texte plus classique, je peux le faire aussi, ce n’est pas trop de boulot.

Il y a plusieurs parties pour éviter les posts trop longs. Voilà, bonne lecture, n’hésitez pas à réagir.

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:42

Les biocarburants pour les nuls… (1)



Les ‘biocarburants’, c’est quoi ?

D’abord, un nom qui n’est pas très bien choisi. Certains agriculteurs bio râlent d’être associés à un produit qui n’a rien de ‘bio’, nous le verrons. Ils proposent le terme ‘agrocarburant’, qui serait sans doute beaucoup plus judicieux. Malheureusement, le mal est fait. Nous parlerons donc ici de ‘biocarburants’, mais en pensant qu’il s’agit bien d’agrocarburants : des carburants issus de l’agriculture.

A partir de quelles cultures ?

En gros, il y a deux grands types de biocarburants : le bioéthanol (pour l’essence) et le biodiesel. Le bioéthanol est produit à partir de canne à sucre (au Brésil) et, chez nous, à partir de céréales ou de betteraves, mais avec un rendement moindre. Le biodiesel est issu de plantes oléagineuses, principalement le colza, mais une autre variété que le colza ‘alimentaire’.

Comment est-ce que ça marche ?

Les biocarburants sont des additifs qui doivent être incorporés à de l’essence (bioéthanol) ou à du diesel (biodiesel). On considère que jusqu’à une proportion d’environ 20%, il n’est pas nécessaire de modifier les moteurs classiques, mais en pratique la proportion est plutôt de l’ordre de 5 à 10%.

C’est donc un premier élément important à avoir à l’esprit : même si tout le parc automobile français ou européen roulait au biocarburant, cela ne représenterait qu’un petit pourcentage d’émissions en moins.

En quoi est- ce sont des carburants ‘propres’ ?

Tous les hydrocarbures, qu’ils soient d’origine végétale ou fossile, produisent à peu près les même rejets, notamment au niveau des oxydes d’azote et des émissions de particules. De ce point de vue-là, les biocarburants sont donc aussi polluants que les autres. Mais l’avantage des carburants d’origine végétale est qu’ils émettent à peu près autant de carbone dans l’atmosphère que les plantes qui ont servi à les produire en ont absorbé durant leur croissance. Leur bilan CO2 est donc proche de zéro.

Voilà un deuxième élément important : c’est uniquement par rapport aux émissions de carbone, et donc à l’effet de serre, que les biocarburants sont plus écologiques.

Mais ne faut-il pas prendre en compte aussi leur production ?

Si, et c’est une critique importante qui leur est adressée. Quand on fait le ‘bilan carbone’ global en prenant aussi en compte toute l’énergie consommée pour les produire (engins agricoles, engrais, industrie de transformation), la comparaison devient déjà moins favorable. Certains (cf. revue Que Choisir) estiment même qu’au total, les biocarburants rejettent plus de CO2 que l’essence, la solution la moins émettrice étant le diesel. Ces estimations sont contestées par d’autres experts parce qu’elles sont très complexes. Disons pour faire simple, et c’est notre troisième élément à retenir, que le bilan énergétique global des biocarburants est ‘contestable’.

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:44

Les biocarburants pour les nuls… (2)



En tout cas, ils peuvent constituer un nouveau débouché pour une agriculture en crise ?

Sans doute, mais là aussi gare aux effets pervers. D’abord, ce sont des productions qui favorisent une monoculture intensive dont on connaît les ravages : utilisation d’engrais, de pesticides et d’herbicides qui polluent les sols, les rivières et les nappes phréatiques, accélération de l’érosion, réduction de la biodiversité… Ce sont aussi des cultures très gourmandes en eau. Sans parler des OGM !

Attention également à ne pas créer une nouvelle dépendance. Bien sûr, les biocarburants peuvent réduire notre dépendance énergétique. Mais comme il est probable que les agriculteurs obtiendront de bien meilleurs prix pour du colza acheté par l’industrie pétrochimique que pour des choux et des navets, ils risquent de se détourner massivement de ces cultures de base… et nous devrons importer davantage de produits alimentaires. D’où des gaspillages en termes de transport et une plus grande dépendance – alimentaire, cette fois.

Pourtant, beaucoup de terres ne sont-elles pas inexploitées ?

C’est vrai : 15% de la superficie agricole française est aujourd’hui en jachère. Si on veut tout de même développer les biocarburants, il faudrait en tout cas valoriser en priorité ces terres-là, mais être très prudents avant de transformer des cultures alimentaires en production de colza ou de betterave pour les biocarburants.

Notre quatrième enseignement peut donc être résumé comme suit : le développement des cultures destinées aux biocarburants doit être encadré par des mesures politiques strictes, pour éviter autant que possible les dérives de la monoculture intensive et pour ne pas que cela se fasse aux dépens des productions traditionnelles.

Ces biocarburants, on peut aussi les importer…

Ça, c’est peut-être la pire des solutions ! On perd l’avantage de la moins grande dépendance énergétique et on rend le ‘bilan carbone’ global encore moins favorable, puisqu’il faut transporter ces biocarburants souvent sur de longues distances. Et on crée des déséquilibres dans les pays du Sud : on favorise par exemple la déforestation, notamment en Amazonie, pour étendre des cultures plus rentables. Au Mexique, des troubles ont éclaté parce que le prix du maïs – qui est la base e l’alimentation – avait flambé en quelques mois. Tout ça parce que la demande de maïs aux États-Unis est en forte augmentation, entre autres pour la production de biocarburants (qui représentent là-bas 8% de la consommation totale de carburants).

Bref, si je comprends bien, il vaudrait donc mieux renoncer aux biocarburants ?

Pas nécessairement, ils peuvent avoir leur place, mais il faut en tout cas s’imprégner de l’idée qu’ils ne sont pas la panacée. Quelle place leur donner et quelles sont les autres mesures possibles ou même indispensables que devrait contenir notre programme, c’est ce que nous verrons dans un prochain dialogue…

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:47

Les biocarburants pour les nuls… (3)


Résumé des épisodes précédents:
Nous avons vu jusqu’ici que les – mal nommés – biocarburants étaient loin d’être une solution miracle, entre autres à cause d’un bilan énergétique global douteux et d’une série d’effets pervers, a fortiori s’ils sont importés. Pourtant, il ne faut pas nécessairement les enterrer corps et bien.

Mais pourquoi, s’ils sont une solution si imparfaite ?

Malgré toutes leurs imperfections, ils ont le mérite d’exister. Il faut à tout prix promouvoir des solutions plus structurelles, et nous allons en dire un mot, mais elles ont toutes en commun de ne pas pouvoir être réalisées du jour au lendemain. Dans l’intervalle, toute une série de mesures imparfaites mais transitoires peuvent déjà être utiles. C’est le cas des biocarburants.

Beaucoup plaident pour une utilisation ciblée des biocarburants, par exemple au sein du monde agricole lui-même.

C’est assez marginal…

Non, pas tant que ça. Avec ses tracteurs et ses machines, le secteur agricole français consomme à peu près 4 Mtep (millions de tonnes équivalent pétrole) par an, soit 8% de la consommation totale pour l’ensemble des transports. On pourrait très bien décider d’orienter en priorité les biocarburants vers ce secteur-là : cela reviendrait au même que d’avoir tous les automobilistes roulant avec 8% de carburant vert, mais ce serait beaucoup plus facile à gérer. Les transports publics pourraient aussi être des utilisateurs prioritaires.

Bref, le point essentiel dans tout ce débat, c’est que les biocarburants doivent être vus comme une simple solution d’appoint et à moyen terme, éventuellement ciblée sur certains secteurs. Il ne faut ni les diaboliser, comme le font certains écolos extrêmes, ni leur demander de faire ce qu’ils ne peuvent pas faire : résoudre à eux seuls le problème des émissions de carbone dans les transports.

Est-ce que François Bayrou disait cela dans son programme présidentiel ?

Pas exactement. Ce programme pêchait par une certaine naïveté dans ce domaine, en ne présentant que les avantages des biocarburants – comme d’ailleurs tous les grands partis politiques classiques. Je cite : ‘Développer les biocarburants, c’est saisir une chance extraordinaire : produire de l’énergie, renouvelable et infiniment moins polluante, à partir des productions végétales’. On y parlait de nouveaux débouchés rémunérateurs pour l’agriculture, mais sans un seul mot sur les limites techniques de cette solution, ni sur les mesures correctrices à mettre en place pour éviter que, demain, les (gros) agriculteurs se ruent tous sur le colza. Ce point du programme a d’ailleurs suscité plus de 100 réactions, dont une large majorité reflètent les critiques (ou les interrogations) dont nous venons de parler. Des critiques presque toujours courtoises et constructives, mais des critiques tout de même. C’est bien la preuve que la position de Bayrou est un peu simpliste.

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:49

Les biocarburants pour les nuls… (4)



Alors, que faire d’autre ?

D’abord et avant tout, rappeler que la priorité des priorités doit être de réduire de façon drastique la consommation de carburant en limitant autant que possible les déplacements. C’est simple : un déplacement non fait (ou fait à pied, à vélo…), c’est zéro rejet de carbone et zéro pollution ! Et un déplacement effectué en commun, c’est beaucoup moins de nuisances qu’un déplacement individuel.

Les transports, ce sont nos multiples déplacements quotidiens, nos voyages plus lointains, mais aussi les transports de marchandises, par camion, par bateau, par avion ou même par le rail. C’est toute la politique de mobilité et de consommation qui doit être remise en question. Il faudra y revenir, mais une autre fois…

Mais même si on se déplace moins, il faudra toujours le faire…

Bien sûr. C’est pourquoi la deuxième grande piste structurelle est de développer la recherche sur d’autres types de moteurs. Il y a toute une série de possibilités très prometteuses qui restent scandaleusementnégligées pour le moment, faute de crédits suffisants.

Comme le moteur à eau ?

Euh… non, ça ce n’est pas le meilleur exemple. Méfiez-vous des rumeurs qui circulent, entre autres sur le net, à props de ce fameux moteur à eau ‘qui existerait mais qui serait caché dans les tiroirs à cause du lobby pétrolier’ : c’est plus que probablement une légende. Sans compter que l’eau est et va devenir une ressource bien trop précieuse pour la mettre dans des moteurs. Le moteur électrique est aussi assez controversé à cause d’un bilan écologique global pas si positif que cela. Non, l’avenir se situe plutôt du côté de concepts innovants comme le moteur hybride, le moteur à air comprimé, le moteur Stirling…

Qu’est-ce que c’est que ça ?

N’entrons pas ici dans les détails techniques, on peut facilement trouver de l’info sur internet, mais le simple fait que ces nouvelles technologies soient si peu connues prouve bien qu’elles sont les parents pauvres de la recherche – et là, l’influence du lobby pétrolier n’y est sans doute pas étrangère. Or, des tas de spécialistes très sérieux s’accordent à dire que ces moteurs ‘écolos’ sont techniquement viables. Une vraie proposition de fond pour le Mouvement démocrate pourrait donc être de promouvoir un grand plan national de la recherche sur les motorisations automobiles alternatives. Et aussi, tant qu’à faire, de faciliter l’utilisation des HVP, les huiles végétales pures.

Voilà encore autre chose…

Les HVP mériteraient mieux le nom de ‘biocarburant’. Le principe est le même, sauf que ces huiles végétales peuvent être utilisées comme carburants dans une proportion beaucoup plus large : 30%, 50%, voire 100% moyennant certaines adaptations techniques. Surtout, elles sont moins polluantes que les mollécules utilisées dans le biodiesel et elles sont beaucoup plus facile à produire : elles peuvent être produites directement dans les exploitations agricoles, avec peu d’énergie électrique, qui peut elle-même être produite par une petite éolienne ou quelques panneaux solaires. Évidemment, cela déplaît aux groupes pétroliers, qui préfèrent développer – et donc aussi contrôler – la filière ‘lourde’ (dite aussi ‘filière diester’) des biocarburants classiques… On met donc des bâtons dans les roues aux petits producteurs de HVP.

Comment cela ?

Voici un témoignage éloquent qui a paru à ce sujet sur le site Bayrou.fr. Il émane d’une enseignante, qui se dit militante UDF et écologiste : ‘Je roule avec 30% d’huile de colza dans un moteur diesel non modifié. Je me fournissais chez un jeune agriculteur de ma région, qui a investi dans une installation de production d’huile végétale pure et qui utilise les tourteaux pour ses animaux. Tout le monde y trouvait son compte. Et voila que vient de paraître un décret de loi N° 2007-446 qui va l’obliger à être déclaré aux douanes, à faire un tas de paperasses, y compris pour utiliser l’huile dans son propre tracteur : tout cela pour l’obliger à passer par la filière diester surfiscalisée et tombant dans le monopole Total ! Ne pourrait-on pas au contraire installer des petite unités de production d’huile qui resteraient dans le tissu local et qui rendraient la vie plus facile à tout le monde ?’

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 11 Mai 2007 - 0:52

Et voici enfin la conclusion...

Il est temps de conclure ! Résumons les grands points d’un programme à la fois ambitieux et réaliste en matière de carburants :

· les vrais biocarburants dignes de ce nom, ce sont les huiles végétales pures

· ces HVP peuvent être assez facilement produites à petite échelle, localement et sans équipements lourds. Elles pourraient être utilisées en priorité par le monde agricole, mais aussi par des consommateurs locaux venant s’approvisionner en circuit court

· le bioéthanol et le biodiesel sont plutôt des ‘agrocarburants’. Ce sont des solutions imparfaites, mais qui peuvent avoir leur utilité à court et moyen terme

· leur production peut être développée, mais pas n’importe comment : en évitant autant que possible la monoculture intensive, en valorisant de préférence des terres en jachère plutôt qu’en transformant des cultures alimentaires

· les solutions structurelles sont ailleurs : repenser toute notre politique de mobilité et investir massivement dans de nouvelles technologies de motorisation.

C’est en développant ces points que nous pourrons faire la différence avec le message des grands partis politiques traditionnels, qui se contentent de ‘vendre’ le concept biocarburant à leurs électeurs sans une véritable réflexion de fond (du moment qu’il y a ‘bio’ dans le mot, c’est bon, se disent les gens…). Notre message est un peu plus difficile à faire passer, parce que la réalité est complexe, mais les gens qui s’intéressent un peu à la question reconnaîtront tout de suite le sérieux de cette approche. Et manifestement ils sont de plus ne plus nombreux…

Pour en savoir plus :

Je vous conseille entre autres l’excellente synthèse faite par Jean-Marc Jancovici sur les bio-carburants, consultable sur: http://www.manicore.com/documentation/carb_agri.html


_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1166
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 9:28

En ce qui concerne les agrocarburants et je préfère de loin ce terme je pense que ça peut être un palliatif mais de très courte durée. En raccourci c'est rouler ou manger.
En effet, les cultures qui serviront au carburant couvrirons des terres servant à l'agroalimentarie.

La solution n'est pas là.

La solution est dans l'économie drastique et vers d'autres voies que l'agriculture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrice
Future star
Future star
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 12:48

tout d'abord Chimel : Chapeau bas. Exclamation

Ensuite, c'est effectivement notre mobilité qu'il faut remettre en question. Faire une synthese sur l'urbanisme est donc la suite logique du theme "effet de serre". J'ai quelques connaissances sur le sujet mais je prépare mon diplome de fin d'etude en Architecture (il me reste 1mois 1/2) je ne peux donc pas m'investir dans cette Synthese fondamentale. En gros, il faut favoriser la mixité. Sociale et "Sectorielle" : retrouver finalement le principe du Village : à l'époque où notre mobilité était quasi-nulle. une sainte trinité logement-travail-commerce...L'urbanisme contemporain pousse vers cette nouvelle dynamique car les répercussions sont multiples... notamment la réduction des déplacements quotidiens générateurs de gaz à effet de serre mais aussi et surtout la baisse du phénomène d'individualisation du monde moderne...C'est un thème réellement fondamental et le Modem se doit d'etre porteur du message. C'est une vision positive du "local" pour favoriser le "Global", une vision d'avenir fidèle aux principes fondateurs du Modem. Non ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
verseau
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 10022
Age : 68
Localisation : Europe
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 13:05

@ Fabrice:

Bon courage pour bien terminer tes études.....et ça demande du temps.

On t'en veut pas si tu ne peux tout faire....ici on est tous (ou presque) des enseignants, on te comprend.

Biz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
speeder
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 5751
Age : 60
Localisation : Cannes (06)
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 13:31

yop,

d'abord, chapeau pour la synthèse Chimel Wink

pour moi, l'écologie, ce n'est pas un truc de droite ou de gauche, c'est d'ailleurs pour cela que le parti des verts n'a jamais percé

l'écologie concerne tout le monde, même les gens du FN !

Citation :
Bien sûr. C’est pourquoi la deuxième grande
piste structurelle est de développer la recherche sur d’autres types de
moteurs. Il y a toute une série de possibilités très prometteuses qui
restent scandaleusement négligées pour le moment, faute de crédits
suffisants.
J'aurai plutôt tendance à dire, que ces crédits ne sont pas débloqués parce que derrière, des grandes entreprises, comme "BIP" ou "BIP" font en sorte que leurs business restent rentable, et font tout pour éviter que l'on parle des bio-carburants qui ne sont pas leurs priorités, et comme nous sommes dans le monde du pognon à outrance, c'est pas près de changer (même les promesses de Sarko 1er ne seront pas respectées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabrice
Future star
Future star
avatar

Masculin Nombre de messages : 372
Localisation : ISERE
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 15:16

je vous conseil l'emission "CO2 mon amour" sur france inter, aujourd'hui, maintenant. Pour ceux interessés par le rechauffement climatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flec
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1166
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 12 Mai 2007 - 19:18

@ chimel
Je suis en dessous de tout, dans ma réponse, je n'ai pas indiqué combien ta synthèse était intéressante et bien travaillée.
En plus il faut avoir le cerveau bien connecté pour lire ma réponse entre les fautes d'orthographe et les fautes de frappe.
Toutes mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 13 Mai 2007 - 1:31

T'excuse pas, Flec. On n'est pas ici pour s'envoyer des fleurs, mais pour réfléchir ensemble (et parfois un peu se détendre, surtout le soir...).

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paulinus
Future star
Future star


Masculin Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 3 Juin 2007 - 1:35

Bonsoir,

L'énergie de demain est un sujet qui me passionne. Aussi, j'aimerais amener quelques élements à la superbe synthèse de Chimel.

D'abord, nous devrons continuer de parler de biocarburant.
En effet, les déboires Mexicains ont fait comprendre que l'agriculture n'était pas la solution idéale d'avenir.
Aussi les recherches se portent, d'une part, vers nos poubelles (les biocarburants de deuxième génération, fait à partir de nos déchets organiques). Mais surtout, ce que je crois être une bonne idée, pouvant répondre à deux fléaux environnementaux actuels : l'urée (non,je ne dirais pas de vulgarité Very Happy ). En effet, les élevages intensifs ont de gros soucis de ce point de vue (même si l'on ne parle plus de la Bretagne).

Mais le vrai souci, n'est pas technologique. Tous les pétroliers, sur le sol Européen sont près à dégainer leur solution dès qu'ils auront le feu vert. N'oubliez pas que nous, simple automobiliste, ne sommes pas les premiers clients des pétroliers, surtout en France, où la part de marché des sociétés pétrolières chez les particuliers est d'à peine 30 % alors que leur part de marché global est supérieur à 60 %. Les vrais clients sont les transporteurs, qui attendent avec impatience de pouvoir faire jouer le marketing en mettant des logos "bio" sur tous leurs camions.

Le vrai souci est politique. En France, comme en Belgique d'ailleurs. En effet, en France, si M. Sarkozy semble faire de nombreux cadeaux fiscaux, il en est un dont il évite soigneusement de parler : la TIPP (76 % en France). Alors doit-on appliquer la TIPP sur la part biologique de l'essence ou non ? Dans l'affirmatif, même si le trou de la dette semble béant, il semble, d'après les derniers calculs, que la somme manquante va se voir.
D'autant, que, cadeau de Raffarin, cette TIPP est aujourd'hui versé aux régions. Donc, bonjour les embrouilles politiciennes.
(Pour Chimel, en Belgique, la situation semble guère moins compliqué politiquement, mais j'ai de moins en moins d'écho de ce qui s'y passe)

Ensuite, il y a toujours le danger du produit. Même avec 10 à 20 % de produit bio, le pétrole reste hautement inflammable. Et, en ces temps de tout sécuritaire, permettre de faire distiller son pétrole comme l'on distillait son alcool, est un aspect qui rebute un peu nos politiciens. Pas certain que tous les agriculteurs, capable de produire du biocarburant, accepte les contraintes environnementales énormes d'une station service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chimel
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Nombre de messages : 7122
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 30 Sep 2007 - 13:20

A propos des biocarburants, j'ai reçu ce message-ci de la part d'un ami. Je vous le livre pour info. Apparemment, le problème que posent les (malnommés) "biocarburants" est encore plus inquiétant que ce que j'indiquais dans ma synthèse de mai.

Sujet : La faim, la voiture, le blé et nous

Message de Fabrice Nicolino

Je suis journaliste (à Terre Sauvage et à La Croix), après avoir travaillé pour Politis, Géo, Le Canard Enchaîné, Télérama. Je suis le co-auteur, avec François Veillerette, du livre " Pesticides, révélations sur un scandale français " (Fayard, 2007). Si je me permets aujourd'hui de vous adresser ce message, c'est qu'il y a urgence, une urgence absolue.

Je publie le 3 octobre un livre intitulé " La faim, la bagnole, le blé et nous. " (Fayard). Son sous-titre est clair : une dénonciation des biocarburants. Je veux vous en parler directement. Vous pouvez certes y voir une banale opération commerciale, mais tel n'est pas le cas.

L'expansion fulgurante des biocarburants est une tragédie planétaire. Elle conduit en premier lieu à la stérilisation de millions d'hectares de terres agricoles et à l'aggravation tragique de la faim. Pour faire rouler des bagnoles. Savez-vous que le quart du maïs américain sert déjà à fabriquer du carburant automobile ? Une telle révolution a des effets en chaîne sur toutes les céréales et plantes alimentaires, dont le cours explose.

Elle conduit également à la destruction de ce qui reste de forêts tropicales. En Indonésie, le palmier à huile menace tout à la fois l'homme, l'orang-outan et l'éléphant d'Asie, ridiculisant tous les grands discours sur la biodiversité. En Afrique, le bassin du Congo est attaqué.

Au Brésil et en Amérique latine, on plante de la canne à sucre ou du soja partout. Pour remplir les réservoirs au détriment de la forêt et du cerrado, pourtant des écosystèmes uniques. Les biocarburants sont des armes de guerre et de mort.

Qui les soutient ? L'agriculture industrielle, les transnationales et tous ceux qui leur sont soumis, dont nombre de journaliste hélas. En France, je décris un système complexe dont l'un des centres n'est autre que le ministère de l'Écologie de M. Borloo, à travers l'Ademe et un organisme méconnu, Agrice. À quelques semaines du " Grenelle de l'Environnement ", cela mérite d'être discuté. Mais je n'oublie pas tous les autres, y compris certains écologistes fort mal inspirés.

Car les biocarburants, comme je le montre, et malgré de rares études manipulées par lobby, ont un bilan écologique désastreux, qui aggravera l'effet de serre, quoi qu'en dise la propagande. Et en France, leur développement signe la fin de la jachère, refuge de la faune banale, des oiseaux et petits mammifères.

Au fait, savez-vous qu'une usine du Havre transformera dès 2008 des animaux en biocarburants ? Et qu'on tente de faire pousser, par génie génétique, des arbres mous, permettant d'extraire leur cellulose, matière première des biocarburants ?

Ce monde est fou, et sans la moindre morale. J'ai fait ce que je pouvais, c'est-à-dire mon job. Pour tenter d'arrêter cette insupportable machine, j'en appelle solennellement à vous. Agissez ! Agissons ensemble.

Fabrice Nicolino

http://www.liberterre.fr/actualiterres/nicolino.html
Réagissez sur http://terresacree.org/bagnoles.htm

_________________
Je suis un Peau Rouge qui refuse de marcher en file indienne (Achille Chavée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana_Sailland
Future star
Future star
avatar

Féminin Nombre de messages : 297
Age : 70
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 30 Sep 2007 - 16:03

Perception en vrac de Dame Glandouille

La synthèse est excellente et excelle à faire la peau aux idées reçues .

Oui , le biodiesel a plus de sens que les biocarburants . L'huile de colza chez Aldi , c'est interdit mais ça marche ( il y a des joints à changer m'a t on dit ) Cependant , j'ai fait le calcul :mon immense terrain ne suffirait pas à assurer ma consommation ; alors que dire pour le parc automobile entier (donc oui , pédaler plus pour dépenser moins )

J'aime bien la mention du bilan énergétique de la production à la consommation . On oublie toujours ça . Par exemple quand on dit qu'il faut je ter sa vieille caisse , c'est faux , car l'user à mort pollue moins qu'en fabriquer une neuve . Dit on . A vérifier .

On oublie le charbon , et on n'a pas tout à fait tort .

Pour le chauffage , l'herbe à éléphant est une piste . Question rendement thermodynamique global il me semble plus rationnel de consacrer le végétal au chauffage ( et au materiau plastique ou bois ) plutôt qu'à la propulsion

Dans les autres pistes il y a côté moteur la quasi turbine .

Le moteur électrique c'est chouette , si on a de l'électricité ( production et stockage , aïe ) . ça implique le nucléaire ou plus d'éoliennes que de rasoirs électriques . Grave . A moins de mettre au point une technologie propre . ( filière au thorium ou autre ) qui même si non radio polluante ne sera jamais thermiquement propre puisqu'on balance en un siècle dans le récipient terre des calories qui normalement se dissipent en un milliard d'années .

C'est mal barré mes amis . Quoiqu'on fasse , grosse refonte des habitudes avant la fin ( faim ? ) du siècle . Cataclysme économique possible . Je suis optimiste là ... On a grillé en deux siècles toutes nos cartouches .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel29
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 4939
Age : 66
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Lun 1 Oct 2007 - 0:47

C'est loin d'être simple tout ça. Je mets quand même de l'espoir dans les véhicules électriques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémy
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 1642
Age : 59
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 17 Nov 2007 - 19:19

Il en était question sur bayrou.fr, je suis allé voir, je trouve le dicours à la fois d'une grande simplicité et d'une grande profondeur:

http://www.dailymotion.com/video/x2v2mk_pierre-rabhi_politics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zingareve
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 14571
Age : 65
Localisation : Bohême
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 18 Nov 2007 - 21:34

Merci Rémy Very Happy

J'ai visité la "Ferme" de Pierre et Michèle Rahbi en 1996 aux Saleilles en Ardèche sud, et j'ai adhéré instantanément aux méthodes employées, avec une démonstration sur le compost et une leçon de modestie ; l'utilisation de la moindre parcelle de tere est amoureusement respectée et je dirais "frugalement" utilisée... un chef d'oeuvre de simplicité et d'humanité...I love you

je mets en lien une vidéo complémentaire...
Et je dis chapeau à notre Chimel !! cheers

http://www.dailymotion.com/video/x1ds9p_alerte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana_Sailland
Future star
Future star
avatar

Féminin Nombre de messages : 297
Age : 70
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 18 Nov 2007 - 23:17

Merci pour ces deux liens .

Notre projet de social économie durable ( non défini en plus ) m'a l'air de ne pas faire le poids ...........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zingareve
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 14571
Age : 65
Localisation : Bohême
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 18 Nov 2007 - 23:39

Ana_Sailland a écrit:
Merci pour ces deux liens .

Notre projet de social économie durable ( non défini en plus ) m'a l'air de ne pas faire le poids ...........

Ana, ne crois pas ça; il faudra de la pédagogie tous azimuth pour faire se comprendre cette réalité; je suis heureuse de voir des liens de Pierre Rabhi et tout ceci n'est donc pas vain !! P. Rahbi a commencé à être un peu écouté (ou entendu?) en 85, avec aussi le très fort message que nous transmettait Haroun Tazieff sur les prévisions catastrophiques du dérèglement du climat du à l'activité humaine, avec Hubert Reeves... bien sur, et tant d'autres!!!!!

Alors poursuivons nos échanges de liens concernant ces êtres qui bossent la dessus et à qui on met un baîllon sur la bouche !! Sad I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Musette #
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 14612
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Dim 18 Nov 2007 - 23:49

1000 mercis à Chimel pour la synthèse qu'il a faite. Et merci également à ceux qui l'ont complétée [img]http://yel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
makeup
Future star
Future star


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Ven 7 Mai 2010 - 2:07

très bon l`article
emule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sofi
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 23458
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   Sam 8 Mai 2010 - 0:10

Tres bon emule

_________________
"L'homme a son avenir devant lui, mais il l'aura dans le dos chaque fois qu'il fera demi-tour" Pierre Dac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Synthèse de Chimel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Synthèse de Chimel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça, c'est pour Chimel
» Catégorie synthèse
» Tarif réunions de synthèse?
» Synthèse - l'Esperanto, un défi pour l'Europe
» Logiciel gratuit de lecture par synthèse vocale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les bloggers de François :: LE MODEM DROIT DEVANT :: Synthèses des travaux :: Ecologie-
Sauter vers: