Les bloggers de François

Politique, échanges, amitié
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexionLe site officiel

Partagez | 
 

 Synthèse de Zabou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zabou
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1617
Localisation : Pays Basque (4° circo des PA)
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   Mer 9 Mai 2007 - 2:29

Début de synthèse sur l'école
Ce que propose François Bayrou
Le projet pour l'école (cf. Projet d'espoir):


  • L'égalité des chances est un combat de tous les jours, et l'école est l'alpha et l'oméga de ce combat.
  • Nous devons à nos enfants une éducation et pas seulement une instruction. Une éducation, ce sont des repères pour la vie, et une formation qui ne s'arrête pas à la répétition de la leçon apprise mais conduit à la liberté de jugement. Et l'éducation commence par le respect.
  • Il faut transmettre à nos enfants ce que nous avons reçu, et même temps les émancipés de ce que nous leur transmettons. Dons bagage de science et de conscience.
  • L'école n'est pas un lieu comme les autres, en tant que lieu où se joue l'essentiel, encore plus pour ceux qui ne reçoivent pas cet essentiel à la maison, l'école doit être un lieu préservé. La loi qui s'y applique n'est pas celle de la rue, ni celle du plus fort. La mission de l'école est de faire respecter la loi du respect, respect des enseignants, respect du calme nécessaire à l'étude, respect du plus faible. Et de faire respecter cette loi par les moyens de l'école, enseignants, surveillants, adultes, et non pas par la présence de policiers au sein de l'école.
  • la suppression de la carte est une réponse un peu courte à un constat, celui de l'excellence des établissement de centre-ville. Au lieu d'accepter la ghettoïsation, il faut réintroduire l'exigence de réussite et d'excellence partout sur le territoire.
  • L'objectif primordial et préalable à la reconstruction du système éducatif est zéro pourcent d'illettré à l'entrée en sixième. C'est-à-dire que tous les élèves sachent déchiffrer, comprendre l'enchaînement du signe au son, et du signe au sens.
Le programme d'action et les propositions :


  • Garantir pendant cinq les moyens de l'education Nationale et se mettre d'accord sur des objectifs à atteindre qui seront vérifiables. Pour assurer la réussite de tous les jeunes, la communauté éducative a besoin de savoir où elle va. C'est dans la durée qu'il faut donc inscrire ses missions, sur la bas de contrat d'objectifs.
  • Définir un socle de connaissance intangibles (maîtrise de la langue, orale et écrite, outils mathématiques) et d'un bagage culturel permettant de comprendre le monde et d'échanger avec les autres (histoire, géographie, langue étrangère, notions scientifiques de base et informatique).
  • Détecter les difficultés et renforcer le suivi dès la maternelle pour garantir que chaque enfant qui entre en 6ème sache lire et écrire. Ce qui implique qu'on puisse proposer à ceux qui n'y sont pas encore parvenus un soutien et un suivi adapté.
  • Maintenir le principe de la carte scolaire. En faire un instrument plus efficace de la lutte pour l'égalité des chances.
  • Améliorer la gestion des ressources humaines. Planifier les recrutements sur plusieurs années.
  • Faire confiance aux équipes enseignantes pour adapter leurs méthodes aux difficultés locales.
La méthode de travail :


  • Ne rien faire sans une consultation générale du corps enseignant. (C'est ce que FB avait fait pour définir les programmes de l'école de 1995, méthode reprise par le gouvernement suivant pour les programmes de 2002 mais abandonnée par de Robien qui préfère gouverner à coup de circulaires sans même évaluer ce qui vient d'être mis en place.) Dialoguer avec les syndicats mais ne pas leur laisser le pouvoir.
  • Evaluer régulièrement ce qui existe sur le terrain et ce qui a été mis en place. (Haut conseil de l'Education, qui a désavoué pratiquement toutes les mesures décidées par de Robien.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabou
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1617
Localisation : Pays Basque (4° circo des PA)
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   Mer 9 Mai 2007 - 10:37

Synthèse sur l'école (2)
Réflexions générales sur les commentaires

Tous les commentaires traduisent un malaise profond dans le monde enseignant.

Les enseignants ne se sentent reconnus ni par les parents, ni par leurs élèves, ni par l'administration. D'où un constat assez général : un manque de motivations des enseignants et l'impression de ne pas pouvoir faire grand chose. Cela se traduit par un mécontentement quand à leur rémunération mais surtout sur leurs conditions de travail :



  • trop de discipline, pas assez de temps pour les apprentissages ;
  • des classes surchargés ne permettant pas de s'occuper correctement des élèves ;
  • des méthodes imposées d'en-haut qui ne correspondent à aucune réalité sur le terrain ;
  • une formation trop théorique et trop dogmatique qui visent plus à faire entrer les enseignants dans un moule qu'à les préparer à leur métier ;
  • aucune formation permettant d'appréhender les difficultés des élèves ;
  • aucun accompagnement pédagogique, surtout lors des premières années d'enseignement, et aucune possibilité de formation professionnelle par la suite ;
  • une administration qui noie tout projet sous une avalanche de paperasses administratives ;
  • aucune reconnaissance des initiatives personnelles, voir même une hiérarchie qui aurait tendance à les réprimer ;
  • des moyens trop faibles et peu reconnus pour aider les élèves en difficultés ;
  • une gestion des enseignants qui les considère comme de vulgaires stocks.
De ce constat ressortent quelques demandes très fortes :

Une refonte complète des IUFM et de la formation des enseignants :



  • Rétablir le pluralisme pédagogique dans les IUFM pour qu'on y enseigne toutes les approches et non plus le dogme en cours.
  • Avoir une formation qui soit beaucoup plus pratique que théorique, axée sur la pratique pédagogique. Plusieurs propositions se rejoignent : une formation sur trois ans passant progressivement d'un enseignement en IUFM à une pratique en classe sous la tutelle d'enseignants chevronnés (ceux, par exemple, proche de la retraite qui transmettraient leur pratique) avant d'être seul face à une classe ;
  • des enseignants en IUFM et des conseillers pédagogiques qui soient aussi enseignants à mi-temps.
  • Une vraie formation continue qui soit déterminée en fonction des besoins et des demandes des enseignants.
Promouvoir la coopération et l'autonomie au sein des établissements
Cette proposition découle du constat qu'il n'y a aucune solution miracle, mais une multitude de solutions chacune adaptée à une situation de terrain bien particulière, que plus l'Etat intervient, plus le niveau baisse et de l'observation de ce qui se fait dans les pays voisins.



  • Une liberté pédagogique laissée à des équipes soudées avec de vrais projets évalués : permettre la définition de la pédagogie au niveau de chaque établissement, en laissant la définition des programmes au niveau national.
  • Un cadre national véritablement équitable, en faisant confiance aux enseignants pour s'organiser pédagogiquement, en les laissant travailler en équipe et fixer les modalités avec à la clé des évaluations systématiques.
  • Les enseignants ne seront des professionnels véritablement respectés que s'ils sont maîtres de leurs pratiques : libres d'essayer, de construire dans le cadre de synergie et de réseaux, en se basnt sur une recherche véritable.
  • Beaucoup moins de dossiers à remplir pour pouvoir mettre en place un projet.
  • Le maintien de la carte scolaire comme moyen d'harmoniser les moyens matériels pour les écoles et pour permettre aux équipes de durer.
Bien sûr, cette large autonomie pédagogique laissée aux établissements impliquent de revoir complétement la gestion des enseignants par l'administration et de remettre en cause le "mouvement" tel qu'il fonctionne actuellement. Un enseignement devrait adhérer au projet de l'établissement, et réciproquement être accepté par l'équipe en place, pour pouvoir postuler à un poste dans cet établissement. Quelques postes à profil nécessitent déjà une lettre de motivation et un entretien préalable à la candidature, il faudrait élargir ce système à tous les postes dans les établissements.

De surcroît c'est cette cohésion de l'équipe enseignante qui permettra de fonder l'autorité des adultes sur les élèves et ainsi résoudra bon nombre de problèmes de disciplines.

La revalorisation du rôle de l'enseignant



  • Une gestion beaucoup plus souple des enseignants qui leur permettent de s'investir dans des projets d'équipe (ce qui entraine aussi plus de souplesse dans les ouvertures et les fermetures de classes).
  • Une évaluation du travail de chaque enseignant qui ne soit exclusivement basée sur l'inspection jugée comme très arbitraire, mais qui tienne compte de son investissement au quotidien dans des projets pédagogiques (évaluation qui pourrait être faite par le directeur d'école en tant que responsable de l'équipe pédagogique).
  • Mener une action en direction des parents pour qu'ils soutiennent les enseignants dans leur mission éducative et permettre ainsi un dialogue constructif dans le but de donner à l'enfant tous les moyens de réussir.
  • Rétablir le pouvoir des enseignants permettant à l'équipe éducative de prendre des décisions pour un enfant en grande difficulté même contre l'avis des parents qui ne sont pas toujours à même d'en juger.
La mission de l'école

La revalorisation de l'enseignant et la restauration d'une bonne coopération parents-enseignants permettraient de recentrer l'école sur sa véritable mission :


  • Instruire : transmettre des connaissance et asseoir les connaissances de base dès le primaire.
  • Eduquer : donner des points de repère, développer l'autonomie, la sociabilité et la tolérance, favoriser une certaine émulation, donner le goût de l'école.
Les moyens



  • Renforcer les moyens des enseignants et personnels spécialisés pour permettre une prise en charge des enfants en difficultés le plus tôt possible, dès la maternelle s'il le faut.
  • Respecter les rythmes d'apprentissages des plus lents comme des plus rapides. Au niveau de l'école primaire, ce serait mettre vraiment en place les cyles qui se font normalement en 3 ans, mais qui peuvent être écourtés ou prolongés d'un an pour certains enfants.
  • Réduire les effectifs de chaque classe, une vingtaine en primaire, pour permettre un travail individualisé qui tienne compte des rythmes d'apprentissage de chaque élève. Avec l'idée que l'effectif doit être en fonction du niveau des élèves.
  • Dévelloper le soutien scolaire, surtout dans les milieux défavorisés; mais aussi les aides pédagogiques en classe qui peuvent aider des élèves en grande difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabou
Bayrouiste
Bayrouiste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1617
Localisation : Pays Basque (4° circo des PA)
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   Mer 9 Mai 2007 - 10:52

Synthèse sur l'école (3)
Questions en suspend



  • La prise en compte des enfants dyslexiques et des 2 ou 3% d'enfants surdoués, ce qui nécessiteraient de définir des parcours scolaires sur le long terme et surtout correctement relayé en passant de l'école au collège et du collège au lycée.
  • Le statut des directeurs : actuellement ils remplissent une fonction qui n'a aucune réelle définition, qui implique une charge supplémentaire de travail (en plus de leur travail d'enseignant) et des responssabilités juridiques mais qui n'est quasiment pas rémunérée.
  • Le projet de réseaux d'écoles : EPEP (Etablissement Public d'Enseignemt Primaire) regroupant plusieurs écoles (de 15 à 30 classes en tout) et qui serait dirigé par un représentant de la comunauté local. Ce qui conditionnerait tout projet pédagogique à la gestion comptable, donc oterait une grande part du pouvoir pédagogique aux enseignants. Ce projet est surtout très dangereux pour les petits écoles rurales, car cela permettrait de globaliser les effectifs des écoles et réduire le nombre d'enseignants en se basant sur la moyenne théorique par classe, et non sur la réalité concrète. A terme, ce serait la disparition de beaucoup d'écoles à classe unique ou de RPI (Regroupement pédagogique intercommunale) à faible effectif.
  • L'implication de l'Etat dans l'enseignement privé, qui revendique les mêmes moyens que le public.
  • La place des syndicats dans le monde enseignant, sont-ils ou non représentatifs vu le peu de syndiqués ? Pour ce qui est des directeurs d'école, le GDID (Groupement de Défense des Intérêts des Directeurs) s'est imposé dans les négociations avec le gouvernement alors qu'il n'a aucun représentant élu aux différentes commissions paritaires. A travers une lettre informatique périodique où n'importe qui peut exprimer son avis, des sondages ouverts à tous, le GDID a réussi à démontrer qu'il était plus représentatif que n'importe quel syndicat enseignant.
Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven
Voilà, ma petite synthèse après avoir fouiner dans tous les commentaires postés sur le site. Elle sûrement très imparfaite et très incomplète...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandalf
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 668
Localisation : Middle Earth
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   Ven 11 Mai 2007 - 21:15

C'est que je progresse, moi en Admin cheers

Je vais bientôt mériter la cape de Gandalf The White geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cojimar.superforum.fr
makeup
Future star
Future star


Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 30/06/2009

MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   Sam 15 Mai 2010 - 3:30

j`aime bien tes réflexions, bon travail.
emule
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Synthèse de Zabou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Synthèse de Zabou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catégorie synthèse
» Tarif réunions de synthèse?
» Synthèse - l'Esperanto, un défi pour l'Europe
» Logiciel gratuit de lecture par synthèse vocale...
» Le point sur la note de synthèse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les bloggers de François :: LE MODEM DROIT DEVANT :: Synthèses des travaux :: Ecole-
Sauter vers: